Publicité

sante-dz - BlocNotes - 17 Mai 2018 : Journée Mondiale contre l'hypertension

17 Mai 2018 : Journée Mondiale contre l'hypertension

17 Mai 2018 : Journée Mondiale contre l'hypertension

C'est bien le 14 mai 2005 qu'a été décrétée la journée mondiale contre l'hypertension artérielle par la Ligue mondiale contre l'hypertension. Cette journée mondiale se déroule pourtant le 17 mai.

Le but de la Journée mondiale de l'hypertension artérielle est de communiquer au public l'importance de l'hypertension et la gravité de ses complications médicales, et de fournir de l'information sur sa prévention, sa détection et son traitement.

Qualifiée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) de «tueur silencieux», l’hypertension artérielle peut entraîner des complications très graves : attaques cérébrales, infarctus…on parle d'hypertension artérielle lorsque la force du sang contre les parois des vaisseaux sanguins est trop élevée. L’hypertension artérielle peut endommager des organes vitaux comme le cœur, le cerveau ou les reins.

14 millions d'Algériens adultes (35%) sont hypertendus alors que 50% de la population atteinte est méconnue et seulement 14% des malades traités, sont équilibrés, selon les derniers chiffres de la Société algérienne de l'hypertension artérielle (Saha) qui a communiqué ces données lors de son 14ème congrès tenu en octobre 2016. L'hypertension, première maladie chronique dans le monde, atteint 30% de la population mondiale, soit 1,5 milliard de personnes avec 13% de décès/an, selon l'OMS.

Causes de l’hypertension

Chez 95 % des patients hypertendus, aucune cause organique n’est retrouvée. L’hypertension artérielle est liée à une prédisposition génétique et à des facteurs de risque externes comme l’obésité, le stress, le tabagisme et la consommation excessive d’alcool, de sel et de gras. Seuls dans 5 % des cas, l’hypertension résulte de maladies organiques ou de troubles hormonaux.

Conséquences de l’hypertension

Non traitée, l’hypertension peut léser différents organes (atteintes d’organes-cible). Le cœur, le cerveau, les reins, les vaisseaux sanguins et les yeux sont particulièrement vulnérables.

La mesure de la tension artérielle s'exprime en deux chiffres : 12 / 8 par exemple. Le premier chiffre, le plus élevé, correspond à la pression du sang lorsque le coeur se contracte et se vide : c'est la pression systolique. Le second chiffre, le plus bas, correspond à la pression du sang lorsque le coeur se relache et se remplit : c'est la pression diastolique.

 

Comment mesurer la tension artérielle ?

Les signes d’alerte de l’hypertension

Il existe des signes d’alerte révélateurs d’une hypertension artérielle. Toutefois, les premiers signes sont souvent non spécifiques et se développent insidieusement. Dès lors, ils ne sont pas parlants pour les personnes affectées. Difficultés d’endormissement, éveils nocturnes, sommeil agité, légère irritabilité et agitation intérieure sont des conséquences possibles de l’hypertension artérielle. Les problèmes d’oreille (acouphènes, bruit dans les oreilles) sont également des signes d’alerte possibles.

Des maux de tête ou des vertiges survenant dans des conditions de stress psychologique ou physique peuvent également indiquer la présence d’une hypertension. Chez les femmes avoisinant la cinquantaine, les symptômes d’hypertension artérielle peuvent s’apparenter aux symptômes de la ménopause (bouffées de chaleur, vertiges, fluctuations de l’humeur). Chez les hommes d’âge moyen, l’hypertension non traitée peut être révélée par des problèmes de virilité (dysfonction érectile).

La dyspnée, la douleur thoracique et/ou la sensation d’oppression thoracique durant l’effort physique sont des symptômes possibles d’une maladie cardiaque, qui peut s’être développée en raison d’une hypertension prolongée. L’hypertension peut également être à l’origine d’une arythmie.

En cas de signes d’alerte persistants, consultez votre médecin, qui évaluera vos plaintes.


Publicité
Ce site utilise des cookies
Si vous voulez poursuivre votre navigation sur le site sante-dz.com et ses sites associés, veuillez accepter les Conditions Générales d'Utilisation en cliquant sur Continuer. En continuant votre navigation sans cliquer sur Continuer, vous acceptez automatiquement ces conditions.