Publicité

sante-dz - Actualités - Choléra comment s'en prémunir ?

Choléra comment s'en prémunir ?

Choléra comment s'en prémunir ?

L'épidémie de choléra qui touche le pays depuis quelques jours a créé une vague de panique en Algérie. Pénuries, aliments boycottés, ruée vers les hôpitaux...

L'èpidèmie de cholèra qui touche six wilayas du pays (Bouira, Blida, Tipaza, Alger, Médéa et AïnDefla) a engendré un vent de panique en Algérie.

SanteDZ, a rencontré le Docteur Souhila Benhalima, spécialiste principale en maladies infectieuses, à l’EPH de Koléa, et lève le voile sur cette épidémie qui effraie tant les Algériens, non sans raisons.

 

SanteDz : Bonjour Docteur, le choléra est une épidémie dont on parle beaucoup en ce moment en Algérie, que pouvez vous nous dire sur cette maladie que l'on pensait avoir éradiqué ?

Dr S. Benhalima : Le choléra est une des plus anciennes maladies qu'a connu l’humanité, depuis le XIX Siècle elle s’est répandue dans le monde entier à partir de son réservoir original dans le delta du Gange en Inde. Les 6 pandémies qui ont eu lieu par la suite ont fait des millions de morts sur tous les continents. La pandémie actuelle - et donc la septième - a démarré en Asie du sud en 1961 pour atteindre l’Afrique en 1971 puis l'Amérique en 1991. Le choléra est désormais endémique dans de nombreux pays.

En Algérie depuis 1996, aucun cas n'a été enregistré jusqu'au 07 aout 2018,  le premier cas a été formellement identifié.

 

SanteDz : En quoi la bactérie est-elle si dangereuse pour la santé?

Dr S. Benhalima : Pour revenir à la maladie a proprement parler, C’est une infection intestinale aigüe due à l’ingestion d’eau ou d’aliments contaminés par le bacille vibrio cholerae.


Sa gravité est liée à la déshydratation extrêmement rapide qu’elle engendre. Si le cas n’est pas traité rapidement, l’évolution peut mener à une déshydratation aiguë, un collapsus circulatoire, une insuffisance rénale et au décès.


En cas de contact avec la bactérie :
80 % à 90 % des épisodes sont bénins ou modérément sévères. Moins de 20% des malades développent le choléra typique avec des signes de déshydratation modérée à sévères.

 

SanteDz : Comment pouvons-nous justement le reconnaitre :

Dr S. Benhalima : Toute personne qui présente un épisode de diarrhée aqueuse supérieure à 4 selles liquides par jour, incolore de type « eau de riz », abondante, à début brutal.  accompagnée de vomissements, doit être admises aux urgences médicales dans les plus brefs délais, car elle présente sans aucun doute tout les signes d'une contamination au vibrion cholérique.

 

SanteDz : Comment se transmet la bactérie ?

Dr S. Benhalima : La contamination fécale, c'est-à-dire qu'après passage aux toilettes, il est impératif de se laver les mains car le choléra est une maladie très contagieuse à transmission oro-fécale : c'est-à-dire qu'elle se transmet par le contact ou par l'ingestion d'eau ou d'aliments contaminés par des matières fécales.


A noter que : Les jeunes enfants, Les personnes âgées, ainsi que les malades atteints de maladies chroniques sont plus sensibles au germe.
 

Sante-Dz : Peut-on guérir du choléra?

Dr S. Benhalima : Oui, c’est une maladie facile à traiter.
L’administration rapide de sels de réhydratation orale (SRO) pour remplacer les pertes liquidiennes permet presque toujours de guérir la maladie.
Lorsque la déshydratation est sévère, la réhydratation se fait par voie intraveineuse associée à des antibiotiques.
Généralement, la rémission débute après quelques jours. Sans traitement le choléra peut entrainer rapidement la mort après installation des symptômes.

 

Sante-Dz : Comment se prémunir du choléra ?

Dr S. Benhalima : Pour s'en protéger il faut impérativement :


- Utiliser une eau saine (en bouteille, bouillie ou javellisée).
- Se laver systématiquement les mains avec du savon liquide, avant de manipuler les aliments et après être allé aux sanitaires.
- Ne pas consommer des aliments sans connaitre leur origine et sans être certains de l'hygiène de celui qui manipuler les aliments.
- Manger des aliments chauds et bien cuits.
- Bien laver tous les fruits et les légumes avant utilisation sans exception.
- Éviter de consommer des crudités en cas de suspicion.

 


Publicité
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site, mais nous ne sauvegardons pas de données personnelles. Continuer.