Publicité

sante-dz - Bloc Notes - Centre National de Toxicologie (CNT) : Succès de la première étape de l'enquête de biosurveillance de l’exposition de la population algérienne aux polluants

Centre National de Toxicologie (CNT) : Succès de la première étape de l'enquête de biosurveillance de l’exposition de la population algérienne aux polluants

Centre National de Toxicologie (CNT) : Succès de la première étape de l'enquête de biosurveillance de l’exposition de la population algérienne aux polluants

Le Centre National de Toxicologie à l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA) a organisé hier matin 04 juillet 2017 au sein de son amphithéâtre, une conférence portant sur le succès de la première étape -étape de prélèvements et tests biologiques- de l'enquête de biosurveillance de l’exposition de la population algérienne aux polluants.

Durant cette conférence, le Pr S. ALAMIR, a rappelé que ce projet a pour but de déterminer des valeurs de référence et les normes des différents métaux et métalloïdes dans ces milieux biologiques chez les individus de 3 à 74 ans et que cette enquête nationale de biosurveillance des métaux lourds et métalloïdes est une première en Algérie.

Le Pr S. ALAMIR a tenu à rappeler que ce projet, d'une durée de 36 mois, répond à une problématique mondiale qui est la pollution de l’environnement et l’exposition permanente des êtres humains aux métaux lourds toxiques et métalloïdes ce qui constitue de graves problèmes de santé publique ayant des effets néfastes avérés sur la fertilité, reconnus  comme étant  des perturbateurs endocriniens et également à l'origine de grave  pathologies telles que les cancers, les pathologies neurologiques, cardio-vasculaires et tant  d'autres.

Ce projet de grande envergure a été planifié et organisé en partenariat avec l'ONS (Office Nationale des Statistiques) qui suite à une étude statistique minutieuse a déterminé la méthodologie pour l’échantillonnage, identifié le nombre de districts et les délimité géographiquement, en respectant la répartition en zones rurale et urbaine et le nombre des ménages sur lesquels les prélèvements ont été effectués. une pré-enquête a été établie en 2016 dans deux districts dont un urbain et un autre rural en l'occurrence Bab el oued et Zéralda.

Suite à cela le lancement officiel  des prélèvements  le 7 avril, journée mondiale de la santé, a été effectué dans les différents districts à travers 39 de wilayas tirées au sors pour cette enquête.

le Professeur S. ALAMIR a félicité chaleureusement l'ensemble des participants a cette opération dont les membres du CNT et les équipes des 39 wilayas dont les médecins préleveurs, les superviseurs des différentes DSP, etc. qui étaient présents dans la salle, pour leur dynamisme, leur implication, leur minutie lors du renseignement des documents et questionnaires et leur respect des délais d'acheminement des échantillons qui devait se faire le jour même depuis les différents districts des 39 wilayas vers le CNT d'Alger.  a souligné la difficulté d'une opération d'une telle ampleur.

les prélèvements ont dû être faits les weekends afin de trouver les familles entièrement réunies. en totalité , 7000 individus ont été prélevés avec en moyenne une dizaine de tests biologiques  par individu et même les eaux de consommation des ménages.

Plus de 70.000 prélèvements (sang, urine, cheveux) ont été réceptionné et analysés au niveau du CNT avec documents dûment renseignés.

Chaque individu s'est vu prélevé sang, urine et cheveux mais seules les eaux ont été dosées pour le mercure. En tout, 1250 dosages de mercure ont été effectués.

la directrice générale du CNT a précisé que la taille de l’échantillon a été calculée de manière à disposer d’une représentativité nationale et que la taille minimale de l’échantillon est de 1210 ménages répartis à travers le territoire national.

L'opération de prélèvement, acheminement et analyse des échantillons au CNT a été un franc succès.

La deuxième étape du l'enquête se portera donc sur les analyses toxicologiques qui seront effectuées à l'aide d'appareils ultra sophistiqués dont dispose le CNT  tel que le ICP-MS, appareil qui peut doser pratiquement le tableau mendélien sur un seul prélèvement ce qui représentera un gain de temps conséquent vu le nombre des prélèvements et des tests toxicologiques a effectuer sur ces derniers.

En fin de conférence, les invités des 39 wilayas présents et qui ont activement participé à cette première partie de l'enquête de biosurveillance de l’exposition de la population algérienne aux polluants. se sont vu remettre des par les différents membres du CNT avec remerciements pour leur participation et engagement à ce projet et qui a leur tour ont exprimé leurs félicitations au Pr ALAMIR ainsi qu'à l'ensemble de l'équipe du CNT et de leurs partenaires pour l'initiative et l'excellente organisation, préparation et déroulement de cette première étape du projet.


Publicité