Publicité

sante-dz - Conseils - L'ingestion accidentelle de caustiques chez l'enfant

L'ingestion accidentelle de caustiques chez l'enfant
  • Article

L'ingestion accidentelle de caustiques chez l'enfant

"Des accidents ont lieu dans les familles les plus ordonnées comme dans les familles peu ordonnées ...... on peut être sûr qu'ils s'en produira et on doit les supporter avec philosophie" 
David Copperfield - Charles Dickens

Situation dramatique de plus en plus fréquente en Algérie. Plus de 1000 cas ont été explorés au service de pédiatrie du SS de Bologhine d'Alger entre le 1er janvier 1996 et le 30 juin 2003. L'ingestion de caustiques provoque des brûlures graves de la partie haute du tube digestif, surtout de l'œsophage .Cet organe indispensable au transit harmonieux et physiologique des aliments peut être sérieusement endommagé par le caustique. Il s'en suit une sténose œsophagienne plus ou moins serrée et étendue qui ne permet plus le passage naturel des aliments de la bouche vers l’estomac. Pour nourrir l'enfant il faut parfois recourir à une stomie d'alimentation (en règle jéjunostomie) avant de poser l'indication d'une intervention chirurgicale lourde et remplacer l'œsophage par un greffon colique ou gastrique.

Les principaux produits caustiques incriminés

  • Les produits acides
    • Détartrants pour cuvettes
    • Esprit de sel
    • Acide de batterie
    • Antirouille
  • Les produits basiques
    • Déboucheurs
    • Décapants pour four
    • Olivette
    • Assouplissant de textiles
    • Poudre pour lave-vaisselle
  • Les oxydants
    • Eau de javel concentrée
    • Permanganate de potassium
    • Eau oxygénée

Quelle est la prise en charge de cet accident domestique ?

  • Au moment de l'accident
    • Ne rien donner par la bouche (tout liquide est proscrit, y compris l'eau et le lait).
    • Ne pas faire vomir.
    • Ne pas faire de lavage d'estomac
    • Identifier la nature du caustique et éventuellement la quantité ingérée
    • Transférer l'enfant vers un service de pédiatrie
  • Prise en charge spécifique
    • Faire pratiquer un examen endoscopique, le plus tôt possible (toujours avant le 5eme jour), qui précisera la nature et l'étendue des lésions.
    • Assurer une prise en charge nutritionnelle, par voie orale lorsque cette voie reste possible, par stomie dans le cas contraire (3).
    • Attendre la cicatrisation de l'œsophage (3 à 4 mois), et faire le bilan définitif des séquelles (endoscopie, transit gastro-oesophagien radiologique) pour décider de la conduite à tenir :
      • Pas de séquelles : guérison
      • Sténose modérée : dilatation par voie endoscopique
      • Sténose serrée et / ou étendue : chirurgie

En fait, le meilleur traitement de cette pathologie dramatique reste la prévention.

La prévention

  • Les bases épidémiologiques de la prévention des ingestions accidentelles de caustiques
    • L'éclosion sur le marché algérien de produits ménagers, dont le conditionnement et l'étiquetage sont douteux.
    • La proportion des enfants de moins de 5 ans dans la population algérienne est importante. C'est précisément dans cette tranche d'âge que le risque est élevé. L'enfant de 1à 5 ans est curieux, explorateur et touche à tout. Il vit dans un espace souvent étroit où sont entreposés de nombreux produits toxiques ou caustiques.
    • Les comportements socioculturels des parents et de l'entourage dus à la pauvreté, l'ignorance et la promiscuité font que les ménagères utilisent un système de rangement des produits domestiques que les psychologues qualifient de "tentation - confusion" pour l'enfant. "Les produits sont déposés sous l'évier, dans des flacons ne disposant de bouchons sécurité, hors des regards des adultes mais sous le nez des enfants (tentation) parfois transvasés et conservés dans des récipients alimentaires. (confusion)" S.P - DANIN
    • Autres facteurs de risque
      • Déménagement
      • Vacances
      • Eté
      • Domicile des grands parents
  • Les deux grandes mesures préventives
    • La législation Elle intervient à plusieurs niveaux, mais vise surtout les fabricants afin de conformer leurs produits à 2 normes essentielles avant leur commercialisation :
      • Normes de fabrication :
        • choix des substances les moins dangereuses pour un effet de qualité équivalent.
      • Normes de sécurité :
        • Conditionnement et emballage résistants
        • Etiquetage avec informations fiables et précises sur les substances constitutives du produit
        • Flaconnage avec bouchons de sécurité non manœuvrables par l'enfant
    • L'éducation sanitaire de la population
      • Messages radios télévisés
      • Affiches dans les centres de santé et PMI
      • Encarts dans les journaux

Participation de l'équipe enseignante à l'école et au lycée dans le cadre d'un programme éducatif, avec un slogan pédagogique, qui dans certains pays est exprimé sous la forme d'un oxymoron

"L'accident... 
N'est pas accidentel...
N'est pas dû au hasard...
Un accident est si vite prévenu''


Publicité
Ce site utilise des cookies
Si vous voulez poursuivre votre navigation sur le site sante-dz.com et ses sites associés, veuillez accepter les Conditions Générales d'Utilisation en cliquant sur Continuer. En continuant votre navigation sans cliquer sur Continuer, vous acceptez automatiquement ces conditions.