Publicité

sante-dz - Conseils - Alimentation de l'enfant diabétique : Conseils du Docteur Bakdi Malika

Alimentation de l'enfant diabétique : Conseils du Docteur Bakdi Malika
  • Article

Alimentation de l'enfant diabétique : Conseils du Docteur Bakdi Malika

Afin de réussir l’alimentation de l’enfant diabétique, celle-ci doit être calquée à celle de toute la famille ; en effet, ceci permet d’éviter les frustrations, source de sentiment de rejet, pouvant aboutir à des comportements inadéquats parfois préjudiciables pour l’enfant et source d’angoisse pour les parents.

L’alimentation de l’enfant diabétique est identique à celle d’un enfant normal cad une alimentation équilibrée (avec quelques adaptations en fonction de l’insulinothérapie). Toute la famille a donc à y gagner  !

 

L’alimentation sera  fonction du schéma thérapeutique ( 2, 3, 4 ou 5 injections par jour ) et de l’activité physique .

L’alimentation est composée de 3 repas  avec  1 à 2 voir 3 collations par jour en fonction de l’âge et des situations à risque d’hypoglycémie.

INDEX GLYCEMIQUE (IG) :

Connaitre l’IG  des  aliments  et de leur  teneur en fibres permet de choisir ses aliments pour préparer des repas à IG faible à modéré  .

L’IG d’un aliment mesure le pouvoir hyperglycémiant de ce dernier ; la référence étant le glucose dont l’IG est de 100 .Il faut savoir qu’il varie en fonction du mode de cuisson , état de maturation , etc…

Tableau des IG :

 IG≥ 70

Aliments à IG élevé

55≤ IG≤70

Aliments à IG modéré

IG≤   55

Aliments à IG faible

Féculents

Baguette : 95

Pain de mie : 85

Lasagnes : 75

Riz tres cuit : 80

Purée pomme de terre :80

Purée instantanée : 80

Frites : 75

Chips mais : 70

Farine blanche : 70

 

 

 

Produits laitiers

 

 

Couscous      :  65

Pop corn        :  55

Pomme de terre bouillie : 62

Pain blanc     :  70

Biscottes       :  70

Croissant       :  67

Pain au chocolat :  65

Pizza              :  60

Farine complete : 60

 

Lentilles     :  30

Haricots secs :  40

Pois chiches :  40

Petits pois    :  50

Patate douce : 50

Riz al dente   : 50

Riz complet : 50

Riz basmati : 45-50

Pates al dente : 40-5

Pates complètes : 50

Couscous complet : 50

Pain multicereales : 48

 

Lait             : 30

Yaourt        : 30

Légumes

Carottes cuites :75

Navets              :72

 

Betteraves :65

 

Carottes crues : 30

Fruits

Pastèque : 72

Dattes     : 100

 

Banane  verte  : 55

Banane mure :  60

Orange :30- 40

Mandarine : 30

Abricot  frais : 57

Melon            : 65

Raisin frais     : 60 à 70

Raisin sec      : 60 à 65

Jus d’orange    : 55

Jus de pamplemeousse : 41

Cerise      : 23

Pamplemeousse : 25

Abricot sec       : 30

Arachide           : 30

Pomme, poire : 38

 

LES  FIBRES  :

Elles ralentissent l’absorption des glucides et  apportent de la satiété ; elles doivent être présentes aux différents repas.

Aliments riches en fibres : son de blé (très riche), légumineuses ( pois chiches , pois cassés , lentilles , haricots secs ,…), boulghour, artichaut, etc. 

Si on prépare un plat riche en glucides, il faudra privilégier un fruit peu riche en glucides pour le dessert ; Si au contraire, le plat est pauvre en glucides, on peut se permettre un fruit riche en glucides voire une patisserie.

EDULCORANTS :

Fructose, aspartame, saccharine, etc…

Ils sont interdits avant l’âge de 3 ans.  

Leur inconvénient majeur est d’entretenir le gout sucré ; ils peuvent être consommés avec modération.

COLLATIONS :

1-Goûter du matin :

Il est nécessaire pour les schémas à 2 injections (Actrapid +NPH) car la durée d’action de l’actrapid est de 4-6 heures.

Non nécessaire pour les analogues rapides (novorapid, humalog, apidra) car leur durée d’action est courte : 3-5heures.

2-Goûter de l’après midi :

    *Un goûter sans insuline pose problème : le goûter sera léger ( pas de pain ni de croissant ) sauf si l’enfant compense avec une activité physique immédiatement après ; c’est l’occasion de faire bouger nos enfants !

Par contre, si  l’enfant veut prendre un bon goûter riche lors d’un anniversaire ou en famille, il faudra  alors ajouter une injection supplémentaire d’insuline rapide : on évite ainsi les frustrations pour l’enfant et l’angoisse des parents !

    *Un goûter précédé d’insuline ne pose pas de problème

3-Collation avant le coucher :

 Indiquée quand l’enfant n’a pas mangé ou très peu alors que l’injection a été faite ; le risque d’hypoglycémie est réel , il faudra donner une collation comprenant des céréales.  

Il existe actuellement sur le marché des pates complètes, couscous complet dont l’IG est plus bas avec un taux de fibre plus élevé ; la  farine complète permet de préparer du pain , des pizza ainsi que des gateaux ; le  boulghour , très interessant sur le plan diététique permettra de diversifier son alimentation ;  penser à les inclure dans son alimentation.

 

À  RETENIR :

  • Débuter ses repas par des crudités ( salade, hors d’œuvre ) car source de fibres
  • Éviter le grignotage : en cas de fringale ,donner une collation légère : fromage , œuf , fraises , légume 
  • ( carotte, concombre, fenouil , etc…).  
  • Les bonbons,  doivent être évités en dehors des repas car très hyperglycémiants ;  les proposer à la fin du repas ou au gouter s’il est précédé d’insuline. On peut s’aider également de bonbons sans sucre. 
  • Privilégier le pain (IG élevé) de la veille car frais il est croustillant, et on en mange plus !  
  • Ne pas oublier de boire ( de l’eau bien sur !) suffisamment dans la journée !
  • Éviter de dire "c’est interdit pour toi" mais plutôt , "il vaut mieux éviter", tout est dans la nuance !

 A  SAVOIR !

 Le calcul des glucides ( grammes de glucides pour 100g d’un aliment ) permet de mieux maîtriser ses glycémies.

 post prandiales c-à-d après le repas ; elle s’inscrit dans le cadre de l’insulinothérapie fonctionnelle.

Dr. BAKDI Malika, Pédiatre

 


Sur le même thème


Publicité
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site, mais nous ne sauvegardons pas de données personnelles. Continuer.