Publicité

sante-dz - BlocNotes - Batna : Stage sur le diagnostic précoce des maladies ophtalmiques chez les enfants

Batna : Stage sur le diagnostic précoce des maladies ophtalmiques chez les enfants

Batna : Stage sur le diagnostic précoce des maladies ophtalmiques chez les enfants

Une trentaine de médecins généralistes et de sages-femmes issus de sept wilayas dans l’Est du pays prennent part à un stage de formation au diagnostic précoce des maladies ophtalmiques chez les enfants de moins de trois ans ouvert lundi à Batna.

Ces praticiens et sages-femmes en poste dans les services de protection de la maternité et de l’enfance seront formés au diagnostic correct durant les trois premières années de vie de l’enfant de maladies de l’£il dont le strabisme, la myopie et le cancer de l’£il, a indiqué Dr. Salma Gougam, de la direction de la formation continue au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.

"Le diagnostic rapide permet une prise en charge rapide, une meilleure efficacité des traitements et des chances de guérison pouvant atteindre parfois 100 %", a précisé cette praticienne, soulignant que le choix des généralistes et des sages-femmes est lié au fait qu’ils sont généralement les plus proches des enfants et de leurs parents.

Ce stage qui se tient à l’Institut national supérieur de formation paramédicale est le quatrième à être tenu à l’échelle nationale après ceux du Sud, du Centre et de l’Ouest, a précisé la même source, soulignant que le ministre de la Santé insiste particulièrement sur le diagnostic précoce des maladies de l’£il et de l’oreille chez les jeunes enfants au niveau des services de maternité et de l’enfance.
La première journée du stage est consacrée à la théorie et la seconde sera orientée vers la pratique, a ajouté la même source.

L’encadrement du stage réunissant 16 généralistes et 16 sages-femmes (de Tébessa, Guelma, Constantine, Bordj Bou Arreridj, Souk Ahras, Mila et Batna) est assuré par 4 maîtres assistants spécialistes d’Oran et d’Alger, selon le directeur de l’institut national supérieur de formation paramédicale, Kamel Mezmaza.


Publicité
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site, mais nous ne sauvegardons pas de données personnelles. Continuer.