Publicité

sante-dz - Conseils - Comment gérer son asthme : Interview du Professeur Baough

Comment gérer son asthme : Interview du Professeur Baough
  • Article

Comment gérer son asthme : Interview du Professeur Baough

L’asthme bronchique est la maladie chronique la plus fréquente chez l’enfant en âge scolaire, il est responsable de près d’un quart des absences scolaires attribuées aux maladies chroniques. En vue de la rentrée scolaire imminente, Santédz se penche sur la question afin d'éclairer les parents, mais aussi les enseignants sur les bon gestes à adopter en cas de crise d'asthme.

 

Santédz: Bonjour Professeur Baough vous êtes pneumologue au Service Matibène,du CHU Beni messous,  L'asthme bronchique est-il si handicapant pour un enfant scolarisé dans ses études?


Pr. Baough : La qualité de vie de l’enfant asthmatique peut avoir une activité scolaire, sociale et physique identique aux enfants de même âge ; à la seule condition que la maladie asthmatique chez l’enfant soit bien contrôlée   médicalement  .

 

Santédz : Qu'est ce réellement un asthme et comment se manifeste-t-il?

Pr.Baough : L’asthme est l’une des maladies respiratoires chroniques les plus fréquentes chez les enfants d’âge scolaire. 
L’asthme est une maladie inflammatoire des bronches qui se manifeste par des épisodes de gêne respiratoire   surtout la nuit .de quintes de toux,  de sensation d’oppression avec sifflements  ;  ces symptômes sont récidivants ;
Ces épisodes peuvent être déclenchés par différents facteurs comme les allergènes (acariens, moisissures, phanères d’animaux, pollens ..), les infections respiratoires ou les irritants respiratoires (pollution de l’air, fumée de tabac) ;
Certains facteurs psychologiques, comme l’appréhension de la rentrée scolaire, peuvent jouer un rôle dans la survenue de crises d’asthme à l’école.

 

Santédz : Pour un enfant qui passe quasiment toute sa journée à l'école. Quelles sont les mesures de prévention nécessaires ? Et y a-t-il des éléments déclencheurs à éviter?

Pr.Baough : Le risque allergénique est réel en milieu scolaire même s’il est globalement moindre  qu’à domicile
 on retrouve comme facteurs déclenchants  la poussière de salle de classe (bureau  chaise ..), des allergènes de blatte, acariens, chat et le tabagisme passif ;

Les mesures à prendre  est avant tout le  respect absolu de  la loi interdisant de fumer dans l’enceinte de l’école, de nettoyer régulièrement les locaux de l’école avec de l’eau (éviter surtout le  balayage à sec ) ;
 Eviter tous les produits irritants (insecticides, peinture, déodorants en spray ) ;
Lutter contre les moisissures : aération le plus possible des classes .

Santédz : En cas de crise, quels gestes d'urgence préconisez-vous?

Pr.Baough : IL est important avant tout que les enseignants doivent être informer sur la maladie asthmatique des enfants présents dans leurs classes. Afin de pouvoir trouver entre eux des collaborateurs précieux en cas de survenue d’une crise inattendu ;
Les gestes d’urgence à faire sont les suivants :

  • Isoler l’enfant ,le calmer ,le rassurer ;
  • Le laisser dans la position ou il se sent le mieux ;
  • Faire prendre le traitement suivant :par l’infirmière ou  l’enseignant :Salbutamol en spray par la chambre d’inhalation ou une dose directement dans la bouche ;
  • Attendre 10 minutes et recommencer s’il n’y a pas d’amélioration  appeler le SAMU ;
  • Continuer à faire respirer le bronchodilatateur à l’enfant jusqu’à l’arrivée des secours.

 

Santédz : Pensez-vous qu'une bonne coordination entre le médecin scolaire, l'enseignant et les parents soit impérative? 


Pr.Baough : Une coordination entre le médecin scolaire ,l’enseignant et les parents s’impose dans la prise en charge de la maladie asthmatique chez l’enfant scolarisé .
La notion de « vigilance scolaire » doit être un corollaire du traitement de l’asthme ;

  • Rôle du médecin scolaire :

 Le médecin doit être informer sur l’absentéisme et le retard scolaires qui sont , des renseignements aussi précieux que le nombre et l’intensité des crises . Ils témoignent d’une insuffisance du traitement ou d’une mauvaise compliance , permettant alors  une adaptation thérapeutique ;
Le médecin scolaire doit  signaler au médecin traitant, à l’avance, les périodes critiques : examen, rentrée scolaire, afin qu’il puisse intensifier le traitement d’entretien. Le médecin scolaire, qui joue le rôle d’intermédiaire entre les parents, l’enfant, le prescripteur et l’enseignant, est un acteur incontournable permettant cette coopération indispensable à l’intégration scolaire de l’enfant asthmatique ;

  • Rôle  des parents :

Leur rôle est central entre l’enfant, les enseignants et le médecin ;
 Dans l’information de l’enseignant  de la maladie asthmatique et du traitement de leur enfant ;
 Dans la surveillance  de la prise du traitement et son renforcement dans les circonstances signalées par le médecin ;

  • Rôle des enseignants :

Il est indispensable qu’ils soient informés de la maladie afin de pouvoir trouver en eux des collaborateurs précieux en cas de survenue d’une crise  inattendue ;
l’intérêt de former les enseignants à la prise en charge d’une crise d’asthme,  D’autre part, leur rôle est essentiel au travail de rattrapage lors d’absences temporaires .

 

Santédz : Un dernier conseil ?

Pr.Baough : L’absentéisme scolaire chez l’enfant asthmatique est  témoin du mauvais contrôle de la maladie asthmatique ;

L’activité physique est une thérapeutique pour l’enfant asthmatique :l’enfant entraîné physiquement verra son «essoufflement» ou dyspnée d’effort diminuer, la fréquence de ses crises d’asthme d’effort diminuer, sa socialisation au sein des camarades de son âge s’améliorer progressivement, ainsi que sa qualité de vie d’enfant.

 


Publicité
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site, mais nous ne sauvegardons pas de données personnelles. Continuer.