Publicité

sante-dz - Actualités - Carcinome des voies biliaires avancés et/ou métastatiques : survie globale améliorée par l’association cisplatine gemcitabine.

Carcinome des voies biliaires avancés et/ou métastatiques : survie globale améliorée par l’association cisplatine gemcitabine.

Carcinome des voies biliaires avancés et/ou métastatiques : survie globale améliorée par l’association cisplatine gemcitabine.

Les carcinomes des voies biliaires (cholangiocarcinomes, vésicule biliaire) sont des maladies rares et diagnostiquées le plus souvent à des stades avancés. Dans ce contexte, la chimiothérapie de 1ère ligne n’est pas très bien définie, bien que plusieurs études suggèrent le bénéfice d’une association gemcitabine-platine.

Les anglais ont montré dans un essai de phase II randomisé comparant gemcitabine seule vs gemcitabine + CDDP une amélioration de la survie sans progression de l’association gemcitabine CDDP (57,1% vs 47,7%).

Du fait de ce bénéfice, cet essai est devenu un essai de phase III randomisé avec plus de 400 patients inclus (37 centres au Royaume Uni). Les résultats font l’objet de cette publication dans le NEJM. L’objectif principal de cet essai était la survie globale.
Le traitement par gemcitabine seule a été prescrit comme suit : 1000 mg/m² J1 J8 J15 avec reprise à J28

Le traitement par CDDP + gemcitabine a été prescrit comme suit : CDDP 25 mg/m² J1 J8 + gemcitabine 1000 mg/m² J1 J8 avec reprise à J21

Le traitement était réalisé pour 4 cycles (12 semaines) en cas de réponse et/ou de stabilité 4 autres cycles pouvaient être réalisés. Toutes les chimiothérapies ont été réalisées en ambulatoire.

L’évaluation était réalisée selon les critères RECIST à la 12èmesemaine et la 24ème semaine.
Les patients ont été inclus de février 2002 à octobre 2008. 204 patients dans le bras CDDP + gemcitabine et 206 dans le bras gemcitabine seule. Le suivi médian a été de 8,2 mois.
La compliance au traitement est équivalente dans les deux bras. La durée médiane des traitements était plus longue dans le bras gemcitabine + CDDP (21 semaines) car la gemcitabine seule (14 semaines) était associée à une moins bonne réponse.
63% des patients du bras gemcitabine + CDDP ont entamé un deuxième cycle de traitement après 12 semaines, vs 52 % dans le bras gemcitabine seule.
Un contrôle tumoral (réponse complète, partielle ou stabilité) a été obtenu chez 81,4% des patients traités par gemcitabine + CDDP contre 71,8% dans le bras gemcitabine seule. Il n’a pas été observé de différence entre un carcinome de la vésicule biliaire et un cholangiocarcinome. La survie médiane a été de 11,7 mois dans le bras gemcitabine + CDDP vs 8,1 mois dans le bras gemcitabine seule, différence statistiquement significative (p<0,001). La survie sans progression a été de 59,3% dans le bras gemcitabine + CDDP vs 42,5 dans le bras gemcitabine seule.

En termes de toxicité, il n’a pas été observé de différence dans les événements toxiques grade 3 et 4 entre les 2 bras.

Cet essai de phase III qui montre un bénéfice en survie globale >3 mois vient donc confirmer les données précliniques et les résultats de l’essai de phase II réalisé par les mêmes équipes. En France, des données montrent un bénéfice de l’association gemcitabine + oxaliplatine avec une bonne tolérance.

Ces résultats permettent aujourd’hui de proposer une prise en charge thérapeutique à ces patients avec une réelle possibilité de chimiosensibilité. L’étape en cours est l’introduction de thérapies ciblées tels que les inhibiteurs de l’EGF-R.

Juan Valle et collCisplatin plus Gemcitabine versus Gemcitabine for Biliary Tract Cancer. NEJM Volume 362 :1273-1281, April 8, 2010


Publicité
Ce site utilise des cookies
Si vous voulez poursuivre votre navigation sur le site sante-dz.com et ses sites associés, veuillez accepter les Conditions Générales d'Utilisation en cliquant sur Continuer. En continuant votre navigation sans cliquer sur Continuer, vous acceptez automatiquement ces conditions.