Publicité

sante-dz - Conseils - L’Andropause

L’Andropause
  • Article

L’Andropause

  La ménopause qui est un phénomène naturel qui atteint toutes les femmes aux alentours de la cinquantaine est relativement connue de la plupart des gens. Elle est caractérisée par une série de manifestations qui résultent de ce que les ovaires ont cessé de sécréter les hormones sexuelles. Ce qui est moins connu, c’est l’équivalent masculin de la ménopause : l’andropauseCelle-ci résulte de la diminution de la production de testostérone  chez l’homme qui commence vers l’âge de 40 ans. Ce phénomène normal qui fait partie du processus de vieillissement est différent de la ménopause chez la femme où le taux d’hormones baisse plus rapidement avec une disparition de la fertilité, alors que chez l’homme, s’il existe des problèmes de dysfonctionnement sexuel, la fertilité est maintenue jusqu’à un âge avancé.

La testostérone, hormone sexuelle mâle par excellence, fabriquée par les testicules, est à l’origine des caractères sexuels masculins : fabrication du sperme, désir sexuel, voix grave, pilosité faciale et corporelle etc. Elle a aussi un rôle dans le maintien de la masse musculaire et osseuse.

La diminution du taux de testostérone chez l’homme va se traduire par différents troubles tels que : une baisse de la libido (diminution du désir sexuel), des érections moins fortes que d'habitude,  de la fatigue ou un manque d’énergie, une perte de la force ou de la masse musculaire, une augmentation des graisses corporelles, de l'irritabilité et des sautes d’humeur, des troubles de l’attention.

Un prélèvement sanguin permet d’en faire le diagnostic : analyse du taux de testostérone sanguin. Un traitement substitutif (de remplacement) peut être proposé pour améliorer la qualité de vie sexuelle de ceux  qui souffrent d’une baisse de la libido. Ce traitement fait appel à la testostérone sous forme de timbre ou de gel qu’on applique sur la peau une fois par jour, d'injection toutes les 3 ou 4 semaines, de capsule qu’on prend avec les repas.

Cette hormonothérapie substitutive (de remplacement) est contre-indiquée si un homme présente un cancer de la prostate ou du sein. Elle peut entraîner par ailleurs des effets secondaires tels que acné, hypertrophie de la prostate, apnée du sommeil etc. Donc un médecin doit au préalable faire un bilan et également surveiller ceux qui reçoivent un tel traitement.


Publicité
Ce site utilise des cookies
Si vous voulez poursuivre votre navigation sur le site sante-dz.com et ses sites associés, veuillez accepter les Conditions Générales d'Utilisation en cliquant sur Continuer. En continuant votre navigation sans cliquer sur Continuer, vous acceptez automatiquement ces conditions.