Publicité

sante-dz - Conseils - Diabète : Quelles mesures de prudence durant le mois sacré de Ramadan ?

Diabète : Quelles mesures de prudence durant le mois sacré de Ramadan ?
  • Article

Diabète : Quelles mesures de prudence durant le mois sacré de Ramadan ?

Le Ramadan est source d’importantes modification du rythme de vie, des cycles hormonaux et biologiques qui peuvent, chez les patients diabétiques entraîner l’apparition ou l’aggravation des complications du diabète.

Les risques du Ramadan (1,2)

Le jeûne chez la population diabétique à été uniformément déconseillée par les professionnels de la santé. les études ont démontré une augmentation du risque de complications aigues pendant le Ramadan(2).

Quelles mesures de prudence en période de Ramadan ?

1. Si médicalement il vous est interdit de jeûner ne cachez pas à votre médecin, votre décision personnelle de faire le carême.

2. Si vous êtes traité par insuline, l’exposition au risque d’hypoglycémie implique que vous ayez toujours à portée de main du glucagon. Une personne de votre entourage devra vous en faire une injection immédiatement en cas d’hypoglycémie sévère ne vous permettant pas de vous «re-sucrer » seul (maladie, perte de connaissance…)

3. Respectez les interdictions de faire carême dans les cas suivants :

- Diabète de type 1.

- Grossesse.

- Complication dégénérative grave :

  • Infections (urinaires)
  • Maladie cardiaque
  • Autres maladies associées au diabète
  • Éloignement d’un centre de soins.

4. Évitez le grignotage entre les repas, buvez abondamment : eau, thé sans sucre et supprimez les sodas. Continuez à avoir une activité physique modérée. Le risque de déshydratation est d’autant plus élevé qu’il fait chaud.

Attention ! Vous devez impérativement interrompre le jeûne si :

- Votre glycémie est ≤ 0,6 g/ L à n’importe quel moment de la journée.

- Votre glycémie atteint 0,7 g/L pendant les premières heures suivant le début du jeûne.

- La glycémie augmente de façon excessive, au-delà de 3g/L.
Jeuner lorsque l’on est diabétique est une décision importante qui doit être prise après évaluation des risques. Il faut toujours suivre les orientations de son médecin traitant.

5. Vous ne devez pas faire le ramadan contre l’avis de votre médecin. Lorsqu’il est autorisé, le jeûne doit être précédé par un enseignement adapté aux habitudes alimentaires du ramadan et aux ajustements de traitement qui s’ensuivent.

Catégories de risques chez les patients diabétiques de type 1 et 2 qui décident de jeuner pendant le ramadan

 

Risque très élevé

 (médicalement le ramadan vous est interdit)

 

Si dans les trois mois qui précèdent le ramadan :

• Hypoglycémie sévère

• Acidocétose

• Coma hyper-osmolaire, hyper-glycémique

• Antécédents d’hypoglycémies récurrentes

• Hypoglycémies habituellement non ressenties

• Faible contrôle glycémique

• Diabète de type 1

• Maladie aiguë associée au diabète

• Activité physique intense

• Grossesse

• Dialyse chronique

 

Risque élevé

 (le jeûne vous est fortement contre indiqué)

 

 

 

• Hyperglycémie modérée

(Glycémie : 1.5-3.0 g/l ou HbA1c 7,5 -9%)

• Insuffisance rénale

• Complications micro-vasculaires à un stade avancé

• Patient vivant seul et traité par insuline ou sulfamides hypoglycémiants

• Patient avec comorbidités ou facteurs de risques supplémentaires

• Age avancé avec santé fragile

 

Risque modéré

 

Patient avec un diabète bien contrôlé sous insulino-sécrétagogues de courte durée d’action

 

 

Risque faible

 

Patient avec un diabète bien contrôlé sous traitement hygiéno-diététique et/ou metformine et/ou acarbose et/ou incretines n’ayant pas d’autre affection que le diabète.

 

Votre médecin vous a autorisé à jeûner, quelles précautions  alimentaires ?

Si votre médecin vous a permis de jeûner, quelques précautions vous permettront de le faire en diminuant les risques de complications :

- Prenez un s’hour équilibré et suffisamment riche en glucides à assimilation lente (riz, semoule, pain… )

- Faites un repas « classique » le soir (crudités, viande, féculents ± un fruit ou un gâteau en fin de repas)

Il est important de structurer vos prises alimentaires et de boire beaucoup.

Comment prendre votre traitement pendant le Ramadan ?

- Si vous êtes traité(e) uniquement par des mesures hygiéno-diététiques, vous ne devez pas modifier votre ration calorique, mais la répartir en fonction du rythme des repas…et si vous êtes en surpoids ou obèse, vous pouvez profiter du ramadan pour perdre du poids !

- Si vous êtes traité(e) par des comprimés et/ou de l’insuline, vous devez demander conseil à votre médecin traitant.

Vous devez en outre bien maîtriser l’autocontrôle glycémique, savoir adapter les doses d’insuline et savoir faire face aux complications aiguës.

La grossesse :

Jeûner pendant la grossesse est strictement contre indiqué et peut être à l’origine d’un grand risque de mortalité et de morbidité pour le fœtus et la mère (3) Les patientes diabétiques qui insistent malgré leur exemption du jeûne constituent un groupe à très haut risque et nécessitent une prise en charge intensive. (4)

Références:

(1) :Miller T, Ed. Mapping the Global Muslim Population: A Report on the Size and Distribution of the

World’s Muslim Population,

[Internet] c2009. Washington, DC, Pew Research Center. Available from http://pewforum.org/newassets/

images/reports/Muslimpopulation/Muslimpopulation.

 

(2) Salti I, Be´nard E, Detournay B, Bianchi-Biscay M, Le Brigand C, Voinet C, Jabbar

A, EPIDIAR study group. A populationbasedstudy of diabetes and its characteristics during the fasting month of Ramadan in 13 countries: results of the epidemiology of diabetes and Ramadan

1422/2001 (EPIDIAR) study. Diabetes Care 2004;27:2306–2311

 

(3)Malhotra A, Scott PH, Scott J, Gee H, Wharton BA. Metabolic changes in Asian Muslim pregnant mothers observing theRamadan fast in Britain. Br J Nutr 1989; 61:663–672

 

(4) Azizi F. Research in Islamic fasting and health. Ann Saudi Med 2002;22:186–191

 


Publicité
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site, mais nous ne sauvegardons pas de données personnelles. Continuer.