Publicité

sante-dz - Conseils - Le saignement du nez ou épistaxis

Le saignement du nez ou épistaxis
  • Article

Le saignement du nez ou épistaxis

Le saignement du nez ou épistaxis

Le saignement du nez ou épistaxis

Le saignement du nez ou épistaxis

Fréquent en hiver, l'épistaxis (communément appelée saignement du nez), est en principe bénin. L'épistaxis est causée par la rupture de très petits vaisseaux dilatés de la muqueuse nasale. La plupart du temps sans conséquence, les saignements de nez se manifestent le plus souvent lors d'un rhume, lors d'un changement d'altitude, lorsque l'air est trop sec, ou lors de grattages intempestifs de la muqueuse nasale.

Le plus souvent sans gravité, l’épistaxis peut dans certains cas très important mettant en danger la vie du malade.

La face interne de nos narines est recouverte par une muqueuse très riche en vaisseaux sanguins qui peuvent être irrités ou lésés  par différents facteurs.

Cette épistaxis peut survenir spontanément, c’est le cas le plus fréquent, surtout chez l’enfant. Dans ce cas le saignement est de faible abondance et disparaît généralement à la puberté.

Le saignement peut être dû à une cause locale (polype de la muqueuse nasale mais également tumeur maligne), à un traumatisme (coup reçu sur le nez) ou à une affection générale comme l’hypertension artérielle ou l’hémophilie par exemple. Des médicaments peuvent également en être la cause tel que les anticoagulants. De même, les personnes qui souffrent de rhinite allergique peuvent présenter des épistaxis. Il en est de même de ceux qui prennent de la cocaïne par voie nasale.

L’épistaxis de l’enfant et le saignement bénin en général se traduit par un saignement par une seule narine le plus souvent  et se fait vers l’extérieur. Il s’arrête le plus souvent par des moyens simples telle qu’une compression des narines. 

L’épistaxis grave par contre se traduit par un saignement plus abondant, par les deux narines et même dans la gorge. Le malade  peut présenter des signes d’anémie aiguë tels que pâleur, sueurs, asthénie et hypotension. Dans ce cas là, il faut en urgence transporter le malade à l’hôpital où un bilan biologique (hémogramme), radiologique  et endoscopique permettra d’évaluer l’importance de l’hémorragie et sa recherchera cause.

Le traitement de l’épistaxis bénin fait appel à des moyens simples :

  •  rassurer l’enfant et le faire asseoir  (ou l’adulte si c’est le cas) ;
  •  moucher doucement le nez pour évacuer les caillots ;
  •  respirez par la bouche ;
  •  comprimer les narines à l’aide du pouce et de l’index pendant 10 minutes, la tête penchée en avant (pour éviter que le sang ne coule dans la gorge).
  •  L'utilisation d'un glaçon posé à la racine du nez peut également favoriser l'arrêt du saignement.
  •  Si le saignement continue, recommencez dix minutes s’il le faut. Faites  cracher le sang qu’il y a dans la bouche, car la déglutition du sang provoque des nausées.
  •  Si le saignement continue encore, il faut se présenter à  l’hôpital ou chez un  médecin qui introduira une longue mèche imbibée de produits coagulants dans la narine. C’est désagréable mais cette mèche ne sera placée que pour  quelques heures  (tamponnement).
  •  Le spécialiste peut même utiliser l’électrocoagulation si le tamponnement s’avère insuffisant.

 

 
  Tamponnement du nez
 

 

 

 
  Tamponnement du nez
 

 

Tamponnement du nez, geste réalisé par un médecin

Certains gestes sont à éviter, il ne faut pas :

  •  S'affoler : les saignements de nez sont parfois spectaculaires, mais ils sont rarement graves.
  •  Relever la tête pendant la durée du saignement, afin d'éviter d'avaler ou d'inhaler du sang.
  •  Se moucher pendant les quatre heures qui suivent l'arrêt du saignement.
  •  Prendre de l'aspirine car elle empêche la coagulation du sang.

Même si le saignement s’arrête, il est préférable de consulter, même secondairement un médecin afin de rechercher la cause ayant favorisée le saignement, ce qui permet parfois de faire un traitement adapté et éviter la récidive.

Prévention :

-   Si vous avez le nez sec, mettre une crème grasse type vaseline dans le nez ; il existe des vaporisateurs à base de solution saline qui aide à soulager le nez sec.

-   Évitez de prendre souvent de l'aspirine, à moins que votre médecin vous le prescrive.

-   Si vous avez déjà des problèmes de saignements de nez, cessez de fumer et ne mettez pas de compresses chaudes sur votre visage.


Publicité
Ce site utilise des cookies
Si vous voulez poursuivre votre navigation sur le site sante-dz.com et ses sites associés, veuillez accepter les Conditions Générales d'Utilisation en cliquant sur Continuer. En continuant votre navigation sans cliquer sur Continuer, vous acceptez automatiquement ces conditions.