Publicité

sante-dz - Actualités - La chirurgie ambulatoire pratiquée au CAC de Sétif

La chirurgie ambulatoire pratiquée au CAC de Sétif

La chirurgie ambulatoire pratiquée au CAC de Sétif

 

Une première ! L’équipe du professeur Saïb, du service de chirurgie oncologique du centre anti-cancer (CAC) de Sétif a réalisé, hier, la première opération de chirurgie ambulatoire.

L’une des principales priorités des sociétés savantes de nombreux pays huppés, la France en particulier. Atteinte d’un cancer du sein, une patiente, opérée hier, a pu rejoindre son domicile familial en fin de journée. Et ce, au lieu  de 3 à 5 jours d’hospitalisation: «Afin de désengorger l’hôpital, de dédramatiser la situation du patient, et d’être plus efficace dans la prise en charge d’un sujet jeune et de diminuer drastiquement les coûts d’hospitalisation, la chirurgie ambulatoire s’impose désormais. Cet important volet a été, faut-il le rappeler, le thème  principal du dernier congrès de l’Association française de chirurgie (AFG). Pour cette première expérience, on a procédé à l’ablation d’une partie du sein et des ganglions d’une patiente de 50 ans. Après une intervention chirurgicale d’une heure trente minutes, la malade est successivement prise en charge par les unités de réveil et des soins post-opératoires.

Avant que la patiente ne quitte le CAC aux environs de 18 heures, les équipes prennent en charge les volets de la douleur et de la réhabilitation post-opératoire précoce. L’implication du médecin réanimateur est importante dans le processus. Avec nos moyens et compétences, on est désormais en mesure d’opérer une malade atteinte du cancer du sein et de lui permettre de rentrer chez elle, le jour même», souligne en préambule, non sans fierté, le professeur Saïb.

«Si ce n’est pas le soir, le lendemain de l’intervention, on reprend le contact avec la patiente. La première consultation intervient 72 heures après. Il faut savoir que le candidat à la chirurgie ambulatoire doit être un sujet jeune, ne présentant aucune tare (hypertension ou autre). Il doit en outre résider non loin de l’hôpital. Pour une prise en charge à la fois précoce et efficiente du cancer du sein, un véritable problème de santé publique à l’échelle nationale et internationale, on pense à  ouvrir une unité de chirurgie ambulatoire au CAC de Sétif. D’autant que les responsables de la structure et le directeur de la santé nous accompagnent dans la démarche. Avec cette nouvelle unité, on va soulager des dizaines de patientes et régler bon nombre de problèmes. Il faut en outre savoir que depuis la mise en activité  du service de chirurgie oncologique en février dernier, on a opéré 550 malades atteints du cancer, dont 151 ablations partielles ou totales du sein», précise le chirurgien…


Publicité
Ce site utilise des cookies
Si vous voulez poursuivre votre navigation sur le site sante-dz.com et ses sites associés, veuillez accepter les Conditions Générales d'Utilisation en cliquant sur Continuer. En continuant votre navigation sans cliquer sur Continuer, vous acceptez automatiquement ces conditions.